seo pénalitéesLes pénalités Google infligées aux sites. 

Sanctions, filtres et nom d'oiseaux..

Pour gagner en trafic, la majorité des sites internet ont recours à des moteurs de recherche comme Google. Celui-ci a mis en place des règles de bonnes pratiques pour le référencement afin d’évaluer la qualité des sites classés dans son index et de pénaliser les spammeurs et les tricheurs. Différents types et niveaux de pénalités peuvent être infligés aux sites qui ne respectent pas les consignes transmises dans Google Webmaster Tools (GWT). La conséquence majeure des pénalités Google est la baisse considérable de l’efficacité du référencement naturel du site internet concerné, pouvant conduire jusqu’à la perte de visibilité du site web victime dans les résultats de recherche (SERP).



Les causes de la pénalité Google

Les principaux motifs de sanctions concernent :

  • - L’utilisation abusive des mots-clés dans le contenu ou dans les images (sur-optimisation).
  • - Les contenus pauvres en qualité ou plagiés sur d’autres sites. (duplicate content)
  • - La génération massive des liens artificiels avec les techniques Black Hat.
  • - La présence abusive des liens dans le footer avec des ancres optimisées.
  • - Des liens en excès sur une des pages du site en question.
  • - La lenteur exagérée de la vitesse de chargement des pages.
  • - Le faible taux de clics dans les résultats de recherche.
  • - La présence de publicité intrusive sur la page.
  • - La durée de visite trop courte.

  • Les objectifs des pénalités Google

    Google vise que les sites internet indexés dans les résultats de recherche soient de qualité. Ils doivent proposer des informations pertinentes et intéressantes aux internautes, en adéquation avec leur recherche initiale. Pour ce faire, Google n’accorde pas de places aux tricheurs et leur inflige des sanctions. C’est donc dans le but de proposer des SERP propres que les filtres Google Panda et Google Penguin ont vu le jour. Panda, né aux États-Unis en 2011, a pour mission de filtrer les contenus de faible qualité et de lutter contre le spam.
    Penguin, mis en place en avril 2012, a pour rôle de traquer les sites internet qui ont adopté des techniques de référencement naturel abusives, surtout au niveau des ancres de lien et des liens artificiels sortants.


    Les indices de pénalités Google

    Pour savoir si un site internet subit des pénalités Google, quelques alertes peuvent apparaître :

  • - La chute rapide du positionnement du site entraînant la perte de trafic.
  • - La non-apparition du site dans les résultats sur les mots-clés principaux.
  • - La disparition de certaines pages du site sur les résultats Google.

  • Pénalité manuelle et pénalité algorithmique

    Un site peut être infligé de sanctions suite à une pénalité manuelle ou à une pénalité algorithmique de Google.
    - Pénalité manuelle : comme son nom l’indique, un site est pénalisé manuellement, c'est-à-dire, par des humains de la Google Quality Team et non par des robots. Les pénalités sont données après des vérifications manuelles effectuées par les webmasters de chez Google de la présence des sites louches ou douteux signalés préalablement par les algorithmes des moteurs de recherche. Un site victime d’une pénalité manuelle va recevoir, via son outil Google Webmaster Tools (GWT), un message lui informant les motifs de la sanction.
    - Pénalité algorithmique : c’est une sanction résultant des nouvelles mises à jour de Google Panda et/ou Google Penguin, celle-ci est infligée automatiquement par les algorithmes Google. Le site concerné subit un déclassement au niveau des résultats des moteurs de recherche. Si on vérifie la date de la sanction, cela peut coïncider avec le passage de Google Panda ou Google Penguin. Dans le cas de pénalité algorithmique, aucun message ne sera transmis au propriétaire ou au gestionnaire du site pour lui faire savoir la sanction.
    Que cela concerne une pénalité manuelle ou algorithmique, les conséquences restent les mêmes : la perte de classement dans les SERP. Pourtant, les solutions pour s’en sortir sont fonction des causes de la pénalité.


    Les différents types et niveaux de pénalités


    - Le déclassement indépendant d’une sanction

    Le déclassement apparaît comme la perte des positions dans les résultats de recherche sur un ou plusieurs mots-clés. Et ce n’est pas toujours l’impact des sanctions. Un site peut connaître une baisse de classement pour plusieurs raisons.
    Tout d’abord, l’optimisation du site ne répond pas aux critères imposés par Google. Pour y remédier, il est important d’appliquer une vraie stratégie de référencement. De plus, il est possible que le déclassement soit suite au travail accru des concurrents alors que la victime travaille un peu moins au niveau du référencement de son site, à un certain moment. Outre cela, il est envisageable que le déclassement soit dû à des erreurs techniques empêchant l’indexation de certaines pages avec l’application inopinée des balises « noindex »ou « disallow » par exemples. Par ailleurs, il est également possible que cela provienne aux variations des tendances du secteur d’activité du site. A une certaine saison, on peut avoir des pics de trafic alors que lors des saisons creuses, le nombre de visiteurs diminuent considérablement.


    - Le déclassement sous l’effet d’une sanction

    Google punit, pénalise les sites qui œuvrent pour traquer son algorithme de pertinence par le référencement naturel abusif ou la sur-optimisation des mots clés ou des ancres de lien, cause de son déclassement sur le moteur de recherche.
    - La Sandbox
    Sandbox signifie bac à sable. Un site est mis en quarantaine dans un bac à sable quand il pratique de façon excessive les stratégies d’acquisition des liens entrants. Le site obtient en une courte durée seulement de très nombreux liens, et en plus, ils sont optimisés sur la même ancre. Les sites en sandbox ne s’affichent pas sur aucune requête malgré qu’ils fussent référencés. Après quelques temps, sans connaître les raisons, le site est sorti de la Sandbox Google et apparaît de nouveau.
    Actuellement, ce type de pénalité semble ne plus être pratiqué par Google.
    - Le Blacklist
    C’est la sanction la plus extrême appliquée par Google. Les sites victimes sont mis en liste noire ou blacklistés. Cela veut dire qu’ils sont bannis dans l’index de Google. Pour savoir si un site est blacklisté, on procède à la requête « site :www.monsite.fr ». Si aucun résultat ne s’affiche alors qu’il existait auparavant, il se peut que le site ait été blacklisté. Dans ce cas, il faut revoir les indicateurs dans les GWT et en étudier avec les spécialistes en référencement.


    La levée de pénalité manuelle Google

    Si le site sanctionné a reçu l’avertissement via son Google Webmaster Tools (GWT), il faut procéder au plus vite à la rectification des problèmes de référencement cités. Après correction, il faut remplir le formulaire dédié qui est joint au message et demander à Google de revoir le site.
    La levée de pénalité automatique Google Panda ou Google Penguin
    Pour se sortir des sanctions automatiques suite aux mises à jour de Google Panda ou Google Penguin, le nettoyage intégral du site est nécessaire et ensuite il faut attendre patiemment la nouvelle mise à jour. L’attente peut durer jusqu’à plusieurs mois.


    Des recommandations pour éviter les pénalités Google

    Afin de ne pas subir des sanctions Google, il est primordial d’optimiser le référencement d’un site qui se base sur les règles de bonne pratique de Google, relatifs aux critères clés de l’algorithme de pertinence. Cela comprend entre autres :
    - La publication des contenus uniques et à forte valeur ajoutée, qui donnent envie de rester un peu plus sur le site. En aucun cas, pas de contenus dupliqués ni de contenus faibles de qualité.
    - Les liens entrants doivent provenir des sites à forte autorité en cohérence avec la thématique de votre site. Les liens provenant des articles invités doivent être limités ne faisant que 20% maximum.
    - Les liens entrants et les ancres de ces liens doivent être vérifiés. Il existe un logiciel dédié qui les détecte et alerte automatiquement en cas d’anomalies.
    - L’abus des mots-clés est à proscrire car cela entraîne une sur-optimisation impactant négativement sur le classement du site et la confusion de l’algorithme qui jugera que le contenu manque de pertinence.
    - L’amélioration du temps de chargement des pages du site
    - Les publicités ne doivent pas encombrer la page sinon elles perturbent la visibilité des contenus sur la page.
    - Le site doit être responsive adapté à une lecture sur smartphone et tablette, vu que ces outils sont devenus de plus en plus utilisés dans la requête Google.
    Si le webmaster du site essaie d’appliquer des pratiques de référencement naturel selon les guidelines de Google, le site ne risque pas d’avoir des pénalités Google. En plus, le site sera mieux classé.

    Partagez l'info sur les reseaux socio.

    Récupérer son mot de passe